Le mirage de la paix entre le gouvernement du Mali e les Touaregs de l'Azawad - Le "Pacte d'Alger" du 26/02/2015

Le mirage de la paix entre le gouvernement du Mali e les Touaregs de l'Azawad - Le "Pacte d'Alger" du 26/02/2015

Testo in francese su richiesta di amici Tuareg - Testo in italiano vedi post 08/03/2015  

Après plus d'un demi-siècle de discriminations et de rebellions, les Touaregs et les autres ethnies de l'Azawad ne trouvent pas la paix avec le gouvernement du Mali.

Contrairement a ce que declare la presse internationale, les accords visant à mettre fin à ce conflit, issus du pacte d 'Alger n'ont pas été conclus à la satisfaction de toutes les parties. Un accord est conclu lorsque la volonté de tous est respectée: celle du gouvernement du Mali et celle de sa contrepartie représentée par le MNLA (Mouvement National pour la libération de l'Azawad) et l'HCUA (le Haut Conseil pour l' Unité de l'Asawad).

Le "Pacte d'Alger” dont parle le monde est un faux et n'a aucune valeur politique puis qu'une des parties a été exclue. L'exlcusion des représentants de la Rebellion signe la faillite de ces accords et l'aggravation inévitable du conflit. La signature du Mali, de l'Algérie et de comparses de la dernière heure au service de Bamako n'ont, pour cette raison, aucune légitimité.  L'Algérie,de par sa position leonine, a promu, pour la énième fois, une négociation de paix qui ne pouvait pas aboutir entre le gouvernement malien et les rebelles de l'Asawad. L'Azawad revendique depuis plus de cinquante ans le droit à la paix, à la liberté, à un avenir meilleur sur sa terre,à l'autodetermination et l'autogouvernement.

Les grandes rebellions touareg contre le gouvernement malien, depuis l'independance du Mali, en 1960, se sont toujours conclues par des accords de paix que les gouvernements n'ont jamais respecté et créant de nouveaux conflits. L'Algérie, notoirement opposée aux revendications de l’Azawad, en raison de sa proximité géographique avec la naissante nation touareg, s'est révélée ne pas etre un médiateur crédible.

En fait, après le cinquième renvoi des negociations, Alger a imposé au représentant de la Rebellion touareg, un document intitulé "Projet d 'accord" déclarant qu'il n'etait pas amendable, que son architecture et ses lignes de force n'etaient pas discutables, qu'il serait signé le lendemain et constituerait les accords de paix definitifs. Il refusait de fait à l'Asawad toute possibilité de participation democratique au processus de décision des accords de paix. 

C'est dans ce climat peu democratique que les mediateurs algériens ont contacté les divers représentants de l'Azawad pour tenter de les diviser en faisant pression sur eux de manière à les affaiblir et les contraindre à signer un pacte qu'ils ne partageaient pas mais qui satisfaisait certains interets internationaux et parties en cause.

Selon l'Azawad, le document d'environ 30 pages appelé "projet d'accord"necessitait d'etre analysé de façon detaillée pour ne pas repeter la triste experience de l'Accord Preliminaire de Ouagadougou qui a permis toutes sortes de manipulations de la part de la communauté internationale en faveur de ses propres interets mais en defaveur des interets des autochtones.

Les représentants des organisations militaires et politiques: MNLA et HCUA le premier sur une ligne independantiste le second sur une position autonomiste, après avoir demandé trois jours de délai pour présenter le document a la population et recueillir son avis ont refusé de signer un document unilatéral et préjudiciable à la cause touareg.

Selon le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius, l'Accord constitue une nouveauté et devra etre signé car il est équilibré et bénéfique pour le pays (Mali) et la région sub saharienne alors qu'il n'est, selon nous, qu'une farce imposée par l'Algérie.

L'Algérie et son Etat-ami français ont, encore une fois, demontré leur non crédibilité dans leur role de médiateurs au dessus des parties. La paix entre l'Asawad et le Mali ne se décrète pas en usant de subterfuges et de menacesqui sont de vieilles pratiques coloniales.

Un processus de paix entre gouvernements et peuples se construit au travers de réels accords bilatéraux, avec la participation et l'adhésion democratique aux decisions et choix des parties, sans préjudice aucun pour l'une d'entre elles.  La farce de l'Accord d'Alger qu 'une partie de la presse internationale a présenté comme vrai pacte de paix sonne tellement faux que meme les Etats Unis ont pris leur distances.

Les peuples de l'Asawad s'élèvent contre ces agressions honteuses et humiliantes et poursuivront leurs luttes laiques et democratiques incluant la lutte contre le fondamentalisme djihadiste pour revendiquer le droit à la liberté et à l'autodetermination et à la vie dupeuple touareg.

Le monde libre et democratique doit connaitre la verité sur la situation réelle dans Nord Mali et l’Azawad, terre des touaregs et la farce que constitue le Pacte d'Alger.

Claudia Zuncheddu

Bamako février 2015

Commenti (0)
Commenta
I tuoi dettagli:
Commento:
Security
Inserisci il codice anti-spam che vedi nell\immagine.

Newsletter

Ricevi le ultime news direttamente sulla tua casella di posta elettronica. Iscriviti alla newsletter:
Firma la petizione!
Firma la petizione!

Attività

loader

Ultimi Commenti

  • mikkelj tzoroddu ha scritto Leggi tutto
    Cara Claudia,
    posso d... 22 days ago
  • Ettore Gasperini De ... ha scritto Leggi tutto
    Mettete molta Attenzione!At... 2 months ago
  • Ettore Gasperini De ... ha scritto Leggi tutto
    PARIS ! SARDIGNA ! PARIS!!!... 2 months ago
  • Ettore Gasperini De ... ha scritto Leggi tutto
    QUANTO SOTTO ESPRESSO PRIMA... 2 months ago
  • Chiara Serra di S.M... ha scritto Leggi tutto
    Bellissime frasi ,sono d'ac... 3 months ago

Archivio News

Dai il tuo contributo Azalai on-line (indicare il decimale con il punto)

Importo devoluto: